Est il encore rentable de faire de la location meublée en saisonnier?

On ne va pas faire durer le suspense très longtemps car la réponse est oui la location meublée saisonnière est très rentable dans les villes touristiques comme Paris, Lyon, Bordeaux ou Marseille.

Entre 40 et 100 euros la nuit vous explosez votre taux de rentabilité. Vous êtes en concurrence directe avec les hôtels et l’opération est tellement rentable que de plus en plus de particuliers s’y mettent.

La cible de ces locations sont des voyageurs qui viennent pour de courtes durées (vacanciers, salariés en déplacement, stagiaires, etc…), par contre la loi se durcit de plus en plus car les maires commencent à voir ces locations saisonnières d’un très mauvais œil.

Le problème c’est que les investisseurs achètent maintenant QUE pour faire du Airbnb ce qui réduit le nombre de logements disponibles pour les locataires classiques.

Selon le ministre du logement Julien Denormandie: « Il faut taper très fort ceux qui sont devenus des vrais professionnels, qui achètent des appartements qui ne font que du Airbnb et donc ces mêmes appartements sont retirés du marché de la location »

La loi va donc se durcir. En effet, dans toutes les villes de plus de 200 000 habitants, les loueurs en meublé qui veulent se lancer dans la location courte durée doivent demander un autorisation de changement d’usage avant d’exercer l’activité de location meublée saisonnière dans leur appartement!

A Paris, Bordeaux, Lyon et Nice, cette autorisation de changement d’usage est conditionné à l’achat de droit de commercialité. Il s’agit d’une obligation de compensation commerciale : Celui qui transforme un logement en local commercial … doit transformer un local commercial en logement afin de maintenir une même quantité de logements.

Ce qu’il faut absolument retenir c’est qu’il ne faut pas aujourd’hui acheter un logement en se basant sur une rentabilité saisonnière si ce dernier ne respecte pas en amont toutes les règles de commercialité.

Comment avoir un rendement supérieur à 10% en immobilier

Run and Beer : cette course où on boit une bière tous les 3 km