in

Le conseil d’un retraité de 34 ans pour arrêter de travailler

Brandon a officiellement pris sa retraite le 1er août 2016. Le développeur de logiciels et blogueur qui se cache derrière le Mad Fientist avait planifié sa retraite précoce et épargné en perspective de celle-ci depuis des années.

« Je n’ai jamais été un dépensier », confie Brandon, qui a épargné et investi environ 70% de son salaire net. « Les cinq à sept premières années, je n’épargnais dans aucun but particulier, simplement parce que je voulais me constituer un portefeuille. J’ai ensuite découvert ce qu’était l’indépendance financière et je me suis dit, ‘C’est parfait, c’est pour ça que j’épargne’. »

Voici le conseil qu’il donne aux gens qui veulent s’arrêter de travailler jeune :

« Aux États-Unis, beaucoup de gens font l’erreur de dépenser de l’argent pour des biens qui ne les rendent probablement pas heureux. Pas besoin de consacrer votre vie entière à budgétiser, ou quoi que ce soit d’autre, mais installez Mint ou Personal Capital (outils de gestion des finances personnelles), passez tout ça au crible, et essayer d’évaluer quelle fraction de vos dépenses part dans votre bonheur ».

Et de poursuivre : « Énormément de personnes dépensent de l’argent pour des choses qui les ont peut-être rendus heureux dans le passé – acheter à crédit une voiture qui, aujourd’hui, a vieilli, ou dépenser une fortune pour déménager dans une grande maison située dans un quartier éloigné de leur travail, par exemple. Demandez-vous ce qui vous rend heureux, et commencez à investir en fonction ».

Brandon a mis en lumière un concept soutenu par le célèbre blogueur de finances personnelles, monsieur Money Mustache de l’Early Retirement Extreme, qui a pris sa retraite à 30 ans et vit avec 24 000 dollars par an (soit un peu plus de 21 000 euros) dans le Colorado, avec sa femme et son fils.

« Les gens sont tellement rompus à payer pour le luxe, à être chouchoutés tout le temps, mais les choses les plus dures dans la vie sont les meilleures », prêche Brandon.

Il reconnaît qu’en épargnant pour prendre sa retraite avant l’heure, il est peut-être allé un peu trop loin dans l’ascétisme, mais cela étant, d’après lui, « Les Américains ont tellement l’habitude de dépenser leur argent pour le luxe dernier cri et de ne jamais avoir chaud, ou froid, ou faim, ou soif… Testez vos limites et voyez ce à quoi vous pouvez consentir – vous pouvez réduire drastiquement vos dépenses de la sorte ».

Source

La robe transparente de Meghan Markle fait couler beaucoup d’encre au Royaume Uni

Attention : Le FISC va surveiller votre vie sur les réseaux sociaux !